Le respect de la terre
et des hommes

Chez Picvert, les pratiques culturales allient équipements modernes, innovation et bon sens. Nous respectons la terre et plus largement notre environnement. Par exemple, notre bineuse mécanique de précision permet d’éviter des traitements et réduit le désherbage manuel, et donc la pénibilité pour nos équipes. Nos collaborateurs, nos fournisseurs sont très impliqués. En retour, nous nous efforçons de créer des conditions de travail épanouissantes.

Le client et le consommateur sont l’objet de toute notre attention, de la graine jusqu’à l’assiette. Pour bien les servir, nous travaillons à chaque étape de la production notre capacité d’écoute, notre faculté à anticiper leurs attentes.

– Christophe, Directeur Commercial

Chez Picvert,
pas de serres chauffées !
Nous sommes en plaine,
en pleine terre.

Découvrez nos abris multichapelles

Du bon sens paysan

Picvert, c’est la Picardie, et le vert de nos jeunes pousses. La couleur de notre région légumière.
Très ancrés dans notre territoire, nous agissons pour sa prospérité et sa pérennité.
Nous préservons ses ressources, en particulier la terre et l’eau. La rotation des cultures permet de ne pas épuiser les sols. Nous n’arrosons que lorsque c’est tout à fait nécessaire, de manière ciblée. Nous récupérons les eaux de pluie via les abris multichapelles.
Tout se fait dans un esprit très familial. Nos collaborateurs sont souvent aussi nos voisins. On se connait bien… C’est plus facile de travailler comme ça.
C’est aussi une responsabilité de pérenniser des emplois de qualité dans notre région.

Notre métier, c’est anticiper : les cultures, la météo, les exigences des clients.

– Loïck, Responsable des Cultures

Nos labels écologiques

Chacun des labels obtenus valide une évolution engagée il y a plusieurs années. Pour les obtenir, il a suffit de mettre en évidence ce qui était déjà fait. Le label bio, lui, a nécessité des tests et une mise au point menée par une jeune équipe. Des audits indépendants réguliers contrôlent la conformité par rapports aux cahiers des charges.

Le contrôle qualité est un processus de longue haleine. Il faut rester sur le qui-vive pour rester en phase avec l’évolution réglementaire, les nouveaux produits et les exigences de chaque client.

– Raphaëlle, Responsable Qualité

Une gestion écologique des ressources